L’EPDM : un élément indispensable pour la toiture

Pour s’assurer de la durabilité d’une construction, on doit garantir l’étanchéité des toits.

En effet, l’imperméabilité permet d’éviter toutes infiltrations d’eaux qui, à terme, risqueraient de détériorer les aménagements intérieurs et impacteraient aussitôt sur la structure du bâtiment.

Voilà pourquoi l’usage de meilleurs matériaux s’avère impératif.

Pourquoi choisir l’EPDM ?

Unanimement reconnu par ceux qui travaillent dans la construction notamment ceux qui sont spécialistes de la toiture, l’EPDM constitue une valeur sûre pour l’étanchéité d’un toit: il représente un choix judicieux du point de vue technique et économique.

La membrane EPDM est une couche synthétique de caoutchouc pourvu d’éthylène, de propylène et de diène monomère.

Grâce aux caractéristiques physiques et mécaniques dont il dispose, les constructeurs et les professionnels de la toiture s’en servent pour assurer l’étanchéité d’une toiture.

Introduit sur le marché pour la première fois en 1963 aux Etats-Unis, l’EPDM est désormais devenu un composant indispensable pour une meilleure toiture.

Sa durée de vie peut aller jusqu’à plus d’une cinquantaine d’années malgré les contraintes climatiques.

Résistant aux rayons ultra-violets, l’EPDM supporte également l’ozone, les différentes variations de température et les pluies acides.

Mais le principal avantage de cette membrane démeure dans son entretien: elle ne demande pas de soin spécifique hormis une inspection annuelle classique.

En cas de nécessité de réparation, on n’aura besoin de bandes en « Uncured flashing » vulcanisées.

Cependant, l’EPDM possède des ennemis jurés : les hydrocarbures ! Il faut donc éviter tout contact avec des produits à base de bitume ou de pétrole.

On doit en faire de même pour les huiles minérales ou végétales et les graisses.

Sinon, lors de sa mise en place, il faut faire attention pour éviter les perforations.

En ce qui concerne les supports qui sont compatibles avec ce type d’élément d’étanchéité toiture, il s’adapte sans difficulté avec le béton, le bois, le bac acier, les anciennes étanchéités bitume, le zinc et l’aluminium.

Néanmoins, ces derniers doivent être nettoyés, séchés et exemptés de toute aspérité tranchante avant la pose.

  • : Rue de Robersart 98 5150 Floreffe